Education du jeune chiot Husky

Vous êtes-ICI:Accueil|Education du jeune chiot Husky

Education du chiot Husky de 2 à 6 mois

Carole Valentin voila cest pour vous et bon anniversaire de la part de Loky

Posté par Johni Koe sur jeudi 28 mai 2015

Balade avec loky au dessus de chez moi.il me vend du rêve mon loup. Carole Valentin Alexia Yauce Hayka Namour Mathilde Cailhol Annie Charlie

Posté par Johni Koe sur jeudi 17 septembre 2015

Nous remercions particulièrement Jonathan Koessler propriétaire du chien Husky LOVE FAR FROM YOU dit « Locky « Of pack-ice wolves  né le 08/01/2015 pour les petites vidéos, qui pour nous veulent dire énormément de choses. Nous souhaitons à tous les nouveaux propriétaires de chiot Husky de grandement s’en inspirer et de ne pas oublier que n’importe quel chien Husky est éducable, contrairement à beaucoup de maîtres.. Et Jonathan est le parfait exemple d’un maître qui mérite un Husky !

Apprentissage de la propreté du jeune chiot Husky sibérien

En termes d’éducation de votre chiot husky, le point clé de votre cohabitation consiste à lui apprendre à faire ses besoins à l’endroit qui convient, à savoir dehors !

Veillez à ce que votre chiot Husky se trouve dehors aux moments suivants :

  • Après chaque repas ou après avoir mâché un jouet de manière prolongée.
  • Après avoir bu de l’eau.
  • À son réveil, même après un court sommeil.
  • Après avoir joué ou s’être excité.
  • Si vous notez qu’il renifle certains endroits de la maison.

N’oubliez pas de calmement récompenser votre chiot lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur. Chaque fois que votre chiot fait ses besoins, donnez-lui un ordre spécifique, comme « Sois propre ». Si vous notez que votre chiot est sur le point de faire ses besoins dans la maison, essayez de le distraire et entraînez-le dehors. Si c’est trop tard, ne le réprimandez pas, éloignez-le calmement de la zone et nettoyez.

Autres méthodes d’apprentissage de la propreté à prendre en compte:

Méthode serpillière :

Posez à un endroit précis de votre maison une serpillière ou un vieux linge et laissez-y votre chiot Husky lorsqu’il est seul ou que vous pensez qu’il va faire ses besoins. Il apprendra ainsi à associer son envie de faire ses besoins avec la serpillière et finira par se rendre au même endroit de la pièce. Déplacez-la de l’endroit qu’il préfère jusqu’à la placer dehors.

Méthode de la cage :

Pensez à installer votre chiot dans sa cage de transport en journée, lorsque vous êtes à la maison, de même que la nuit et lorsqu’il est seul. Son instinct naturel le poussera à ne pas salir la zone où il dort, et à condition que vous puissiez le mettre dehors à temps, cette zone restera propre.

Ne vous mettez pas en colère devant votre chiot s’il fait ses besoins dans la maison, car ce faisant, vous risqueriez de lui faire peur et il n’oserait plus faire ses besoins devant vous.

Les premières étapes d’une relation gratifiante

Votre chiot doit avoir des limites claires et cohérentes et vous devez lui apprendre l’obéissance dès son arrivée. Son éducation doit se faire dans la bonne humeur pour vous, comme pour votre chiot, et le moyen le plus efficace d’y parvenir consiste à recourir à des séances courtes, mais régulières.

Certaines routines sont très importantes pour aider votre chiot à comprendre qu’il peut vous faire confiance et il importe que toute votre famille utilise les mêmes signaux pour le rassurer et limiter ainsi les risques de confusion.

Faites preuve de patience et de cohérence, votre chiot peut facilement être distrait et il peut lui falloir un certain temps pour bien comprendre ce que vous attendez de lui. Répétez vos gestes dans un environnement calme et utilisez le renforcement positif.

Récompensez positivement votre chiot et encouragez-le à bien se comporter plutôt que de le punir physiquement pour nouer avec lui un lien fort, un respect mutuel et une relation gratifiante.

À 3 ou 4 mois, votre chiot Husky commencera à répondre à son nom.

Vous pourrez alors commencer à l’éduquer et à lui faire faire des exercices simples pour l’aider dans son apprentissage au moyen d’ordres simples comme « au pied», « assis», « attends» et « couché».

L’ordre « Assis »

Présentez-lui une petite friandise (veillez à ce qu’il ne vous la prenne pas des mains) et déplacez-la lentement devant ses yeux jusqu’à ce qu’il redresse la truffe. Il doit naturellement se mettre en position assise.

Dès qu’il s’assoit, donnez-lui cette friandise en le félicitant et donnez-lui l’ordre « assis ».

L’ordre « Coucher »

Maintenez la friandise au-dessus de la truffe et déplacez-la lentement vers le sol, entre ses pattes avant. Cela devrait l’encourager à se coucher pour obtenir cette friandise.

Dès qu’il est couché, donnez-lui cette friandise en le félicitant et donnez-lui l’ordre «couché».

Les méthodes positives que vous avez déjà employées peuvent être renforcées moyennant des sons cohérents, comme un clic qui lui donnera confiance en lui et l’aidera à prendre les bonnes décisions.

Il apprendra à associer un bon comportement à un son plutôt que de ne compter que sur votre manière de faire.

Comportement difficile

Moyennant une bonne éducation, votre chiot Husky doit répondre à son nom ainsi qu’aux ordres de base tels que « Assis » et « Couché ». Cependant, au fil de ses évolutions hormonales, il peut se montrer rebelle et oublier les qualités d’obéissance récemment acquises. Si tel est le cas :

  • Ne lui apprenez pas de nouveaux ordres.
  • Faites preuve de calme et de patience et contentez-vous de renforcer les ordres qu’il a appris.
  • Montrez-vous cohérent et ferme tout en renforçant calmement les limites imposées.

N’oubliez pas de féliciter votre chiot chaque fois que son comportement vous convient et ce, pour en renforcer l’effet.

Lui apprendre à marcher en laisse

Votre chiot doit être habitué à porter un collier, mais vous allez progressivement devoir l’habituer à la laisse. Commencez par la lui mettre dans la maison ou dans le jardin:

Mettez quelques friandises dans son écuelle, à quelques mètres, et alors qu’il est tenu en laisse, laissez-le s’en approcher. Puis éloignez-le de plus en plus de son écuelle.

Prenez une friandise dans votre main, près du chiot, et encouragez-le à marcher en laisse en utilisant la friandise pour l’attirer.

Ne le laissez pas s’emparer de cette friandise et ne le récompensez que s’il marche comme vous le souhaitez.

Essayez de ne pas tirer sur la laisse pour éviter que le chiot y résiste.

Seul à la maison

Vous devez apprendre à votre chiot à être seul car cela fera également partie de sa vie. Il doit comprendre que chaque fois que vous le laissez seul, vous reviendrez, à défaut de quoi il peut se montrer anxieux et destructeur. Montrez à votre chiot que vous l’aimez et qu’il peut rester seul plus ou moins longtemps en :

  • Le laissant seul pendant de courts laps de temps lorsque vous vous trouvez dans un endroit de la maison et lui, dans un autre.
  • Sortant et en le laissant seul à la maison quelques minutes.
  • Augmentant progressivement les laps de temps durant lesquels vous n’êtes pas là et lui montrant que vous allez revenir.

Jeux

Le jeu constitue un moyen efficace d’éduquer votre chiot et de vous rapprocher de lui et ce, de manière positive et amusante, mais sachez cependant que les jeux auxquels il s’adonne affecteront son comportement futur.

  • Les jeux calmes et contrôlés sont les plus efficaces.
  • Évitez les jeux de lutte de manière à ne pas développer l’agressivité de votre chiot ni susciter entre vous et lui une quelconque compétition.
  • Il peut se montrer excité ou frustré en cas de jeux physiques intenses.

Aussi, veillez à ce qu’il n’y ait pas d’enfants à proximité s’il joue de cette manière.

N’utilisez que des jouets adaptés à votre chiot. Les jouets destinés ou appartenant aux humains sont à proscrire, car ils peuvent présenter un danger et ne pas permettre à votre chiot de distinguer ce qui a de la valeur et ce qui n’en a pas.

Vous pouvez apprendre à votre chiot à rapporter ses jouets, mais ceci dépend de sa race et de sa personnalité.

Taquiner votre chiot ou remuer les doigts devant lui doit également être évité car cela pourrait l’encourager à mordre.

Sommeil

Votre chiot a besoin de dormir pour pouvoir bien se développer. Vous pourrez être amené à l’y encourager. Quand vous pensez qu’il doit se reposer:

  • Mettez-le tranquillement dans sa cage et laissez-lui quelques minutes pour qu’il se calme, puis laissez-le seul dans cette pièce.
  • Il est possible qu’il se mette à gémir ou à s’agiter une fois la porte fermée. Si tel est le cas, ignorez-le jusqu’à ce que, fatigué, il finisse par s’endormir.

Dressage du chiot par l’éducation positive

Une fois votre chiot Husky vacciné (rappel des 3 mois + rage), n’hésitez pas à lui faire suivre des séances d’éducation. Ces séances doivent être données par des dresseurs expérimentés, s’avérer instructives et amusantes et utiliser des techniques basées sur la récompense positive et la motivation pour vous et votre chiot.

Interrogez vos amis propriétaires de chiens, une animalerie ou utilisez Internet pour en savoir plus. Il est préférable de vous rendre sur place avant d’y inscrire votre chiot Husky, et sans celui-ci, pour voir comment se passent ces séances.

Education du chiot Husky de 7 à 12 mois

Même s’il commence à ressembler à un adulte, il reste un chiot et le restera encore un certain temps, il atteindra sa maturité dans au moins une autre année.

À l’adolescence, votre chiot Husky est énergique et fougueux, et vous devez canaliser son énergie moyennant des séances de dressage, des jeux et exercices réguliers.

N’oubliez pas qu’à cet âge, votre chien Husky reste un chiot, que sa plage d’attention est encore courte et qu’il lui est difficile de s’habituer à l’ennui.

Compréhension et reconnaissance accrues

Les capacités acquises par votre chiot doivent à présent se développer pour l’aider à grandir, à se développer et à ne pas s’ennuyer.

  • Vous pouvez continuer de l’entraîner à rapporter, à marcher en laisse et lui donner des ordres, mais souvenez-vous qu’il est en pleine croissance et que trop d’exercices pourraient avoir un effet néfaste sur ses os et ses articulations, ceux-ci n’étant pas complètement formés.
  • Il doit être capable de rester assis même si vous vous éloignez et de vous regarder dans les yeux quand vous avez besoin de toute son attention.
  • Ses capacités d’audition et de reconnaissance doivent s’être améliorées au point de lui permettre de reconnaître les noms des différents membres de la famille et de trouver des objets cachés.

Contrôle sans laisse

Avant d’envisager de détacher votre chien dans un lieu public, vérifiez qu’il n’appartient pas à une race pour laquelle la laisse et/ou la muselière sont obligatoires. Vous devez être sûr qu’il :

  • Obéit à vos ordres, répond à son nom et revient vers vous quand vous l’appelez.
  • Vous devez expérimenter cela chez vous, en l’absence de distractions pouvant provenir d’autres chiens ou odeurs.

Lorsque vous commencez à marcher sans laisse, appelez-le pour qu’il revienne régulièrement vers vous plutôt que d’attendre que l’exercice soit terminé pour que votre chiot comprenne bien que quand vous l’appelez, il doit arrêter de s’amuser.

Comportement espiègle

À l’adolescence, il s’enhardit et peut afficher des comportements indésirables comme sauter, tirer sur sa laisse ou quémander

  • Veillez à rapidement l’en dissuader en lui donnant des ordres cohérents d’une voix ferme et claire.

Au fil de ses évolutions hormonales, votre chiot peut oublier les bonnes manières que vous lui avez apprises, ce qui peut être frustrant, mais est normal chez un chiot!

  • Vos efforts n’ont pas été vains, mais vous allez devoir poursuivre son éducation et lui rafraîchir la mémoire sur le comportement qu’il doit avoir.
  • À ce stade, n’essayez pas de lui apprendre de nouveaux ordres.

Au moment de sa maturité sexuelle, il a tendance à marquer son territoire et à se montrer agressif et dominant pour trouver un partenaire ; c’est un cap particulièrement critique pour les femelles qui connaîtront leurs premières chaleurs et pourront se retrouver enceintes si elles sont en contact avec des mâles.

  • Les risques liés à ces émotions peuvent être contrés moyennant une castration (pour les mâles) ou une stérilisation (pour les femelles). Pour en savoir plus, parlez-en à votre vétérinaire.

N’oubliez pas de toujours renforcer vos ordres, votre chiot comprendra très vite, si vous utilisez les mêmes ordres, qu’il doit vous obéir.

Vos avis sur notre élevage:

Extraits au hasard:

Un élevage d'exception

★★★★★
5 5 1
Ça fais maintenant plus d'un an que j'ai mon loulou et c'est toujours que du bonheur. D'une sociabilité doublée d'une tranquillité sans pareil, Shiloh est très à l'écoute,s'est intégré très rapidement dans notre fratrie et est très doux avec les enfants, il à aussi s'est petites phases de folie énergique ! Christian et Carole sont passionnés, grands parents de magnifiques chiens, et toujours prêts à vous conseiller de manière avisée, quel que soit le problème. Sans le moindre doute je recommande cet élevage aux qualités humaines. Foncez !!!!

Un immense merci

★★★★★
5 5 1
Un élevage comme on en voit peu, passionnés et toujours disponibles. Grâce à vous nous avons à nos côtés un chien merveilleux qui nous comble de bonheur au quotidien. Encore merci pour tout, en espérant très vite revenir vous voir !

Élevage de confiance

★★★★★
5 5 1
Nous sommes ravis d'avoir fait confiance aux éleveurs Carole et Cristian. Une famille adorable qui élève des husky dans la meilleure ambiance possible ! Câlins, jeux, amour... Ils sont aux petits soins pour les chiens. Nous recommandons à 100% cet élevage !

Service Note : ★★★★★ 5 basé sur 14 commentaires
5 1

Voir tous les avis
Ajouter votre avis